Pourquoi porter de la couleur ?

Je suis Mademoiselle M, révélatrice de votre meilleure image, bienvenue sur mon blog.

Imaginez ce monde, votre monde, notre monde, la nature, les villes, les restaurants, votre famille, votre intérieur, votre travail, votre parcours de tous les jours, sans couleur.

Imaginez ce désarroi, cette tristesse, cet effondrement autour de nous.

Si vous me suivez sur ce blog, vous savez que je suis une passionnée de la couleur. J’ai fait toutes les formations possibles et imaginables qui m’ont amenée à aller comprendre, et à adorer la couleur. J’ai lu tous les livres possibles et imaginables sur la couleur.

Dans cet article, j’aimerais vous expliquer à quel point la couleur est importante, non seulement d’un point de vue esthétique, mais bien au-delà. Vous allez comprendre pourquoi.

Ce que je vais partager dans cet article est inspiré par une designer américaine, Ingrid Fetell Lee. Je ne vais pas vous expliquer ce qu’est la couleur de fond en comble, car je l’ai déjà fait dans la minute de Mademoiselle M numéro 220, où j’écrivais sur l’importance de porter des couleurs.

Il faut savoir que la couleur entre dans les éléments du design, au même titre que les lignes, les formes, l’espace, les proportions, les textures, l’échelle, et les imprimés, pour les vêtements.

La couleur, de tous ces éléments du design que l’on va retrouver dans la décoration, dans l’art et dans plein d’autres choses, c’est celle que l’on va remarquer en premier, et c’est également celle que l’on va garder en dernier en mémoire.

De tous les éléments du design, la couleur est également la plus exigeante, la plus puissante, la plus évidente, la plus stimulante.

Mais essayons d’aller au-delà de ce côté esthétique.

Que se passe-t-il véritablement au niveau de la création de la couleur ?

Une fois que les impulsions électriques ont été créées, une fois que les radiations lumineuses sont passées à travers la rétine, et qu’elles ont été transmises au cerveau par le biais du nerf optique, la couleur va quitter la sphère de la conscience, la sphère du scientifique, pour aller toucher les émotions. C’est l’hypothalamus qui va prendre la relève.

L’hypothalamus régit notre système endocrinien avec l’hypophyse, et va donc amener les couleurs au niveau émotionnel.

Là où l’on peut s’interroger, et je pense que vous serez d’accord avec moi, c’est que nous vivons dans une culture où nous sommes peu ou prou tout le temps en quête du bonheur. Et lorsqu’on interroge les gens à ce sujet, il en ressort que le bonheur, ce sont des moments de joie, des moments de grâce, qui sont certes des moments éphémères, mais plus nous allons toucher à ces moments de joie et de bonheur, plus nous allons nous sentir heureux dans la vie.

Et lorsque l’on demande à des gens, quel que soit l’âge, quelle que soit la culture, et quelle que soit l’ethnie, de nous décrire des moments de bonheur, l’on va retrouver des moments de joie, par exemple des feux d’artifice, des glaces de toutes les couleurs, de la couleur, des arcs-en-ciel, de la nature, des animaux, des piscines, des bulles, des arbres, des fleurs.

En bref, là où il y a de la couleur, de la légèreté, et un effet de multiplicité. 

Finalement, ce sont aussi des moments qui nous rappellent l‘enfance. Et quand nous grandissons, et que nous restons dans cet esprit coloré, enfantin, la société va considérer que ces gens ne sont pas matures, que cet état d’esprit n’est pas approprié.

Et nous pouvons alors nous demander pourquoi construire des villes grises, pourquoi mettre les gens dans des hôpitaux blafards, pourquoi mettre les enfants dans des écoles carrées, pourquoi mettre les seniors ou les malades dans des maisons de retraite tristes, sans couleurs.

Pourquoi vivons-nous dans un monde comme celui-là, alors que l’on sait pertinemment, grâce à des études réalisées dans quatre pays différents, que les gens sont plus sympas, plus amicaux, plus alertes et plus confiants, lorsqu’ils sont entourés de couleurs. Il y a moins d’absentéisme dans les écoles, moins de graffitis, les enfants se sentent davantage en sécurité, et il y a davantage de sérénité dans les bureaux.

Même si chaque minute de joie est éphémère, il faut savoir que l’accumulation de ces instants de joie apporte beaucoup plus que la somme de chaque partie. 

Alors, plutôt que de courir après le bonheur, ne devrait-on pas cultiver ces instants de bonheur, ces instants de joie, ces instants colorés, qui nous apportent tant de satisfaction ? N’est-ce pas important de se mettre le plus souvent possible sur la voie de cette joie ?

Évidemment, cela va aussi passer par le fait de porter sur soi des vêtements colorés, plutôt que de nous réfugier dans les vêtements noirs, qui est plein de mythes, en quelque sorte, et qu’il est temps de démystifier.

Finalement, la joie n’a rien de superflu, ce n’est pas quelque chose de plus. Est-ce que la recherche de la joie ne serait pas tout simplement la recherche de la vie ? Comme nous l’explique fort bien Ingrid Fetell Lee.

Le secret serait peut-être de se reconnecter à cet instinct de joie, et à cet instinct de survie.

Voilà peut-être pourquoi j’aime la couleur à ce point, de façon intrinsèque, et voilà pourquoi je vous invite à mettre de la couleur dans vos vies. 

Si vous êtes nouvelle sur mon site, et que vous n’avez pas encore téléchargé ce cadeau de bienvenue de 140 pages qui vous décrit l’impact, les bienfaits, la symbolique, les effets des 12 principales couleurs, vous pouvez le télécharger maintenant. 

Si vous avez envie d’aller beaucoup plus loin, l’accompagnement « Première impression 100% Pur Soi » va vous permettre de découvrir non seulement vos couleurs, mais aussi celles qui vous mettent en joie, celles que vous allez aimer porter, celles qui vont vous mettre en valeur, et encore bien d’autres choses sur votre silhouette, sur votre morphologie, sur votre style, sur votre coiffure, votre maquillage, la gestion de votre garde-robe, la confiance en soi, le charisme et le pouvoir de séduction. Et vous allez par la même occasion rejoindre une fabuleuse communauté des Beautés Rayonnantes.

Dites-moi en commentaires si vous êtes une adepte de la couleur, ou si la couleur vous effraie, si la couleur vous effraie aussi dans le sens où vous ne savez pas quelle couleur porter et vous vous réfugiez malgré vous dans le noir, et autres non-couleur.

J’ai hâte de lire vos commentaires, merci de me dire si cet article vous a inspiré, et merci également pour vos suggestions d’articles, pour faire grandir ce blog, pour le soutenir et me permettre de continuer à publier des articles.

Découvrez également dans cette vidéo comment découvrir et mieux comprendre les couleurs qui vous vont bien au travers des grands principes de la colorimétrie selon la méthode directionnelle de Première Impression®, afin de faire de vous une femme chic, toujours classe, séduisante et au top en toute situation !

Myriam HOFFMANN

Auteur best-seller, conférencière, élue parmi les « 50 Influential Women of the World » en 2023, fondatrice de la Styling Academy et consultante en image depuis 1993 avec plus de 200 K d’abonnés, Myriam et son équipe ont accompagné des milliers de personnes à mieux s’aimer et à rayonner par l’image de soi grâce à la méthode Première Impression®.

Téléchargez votre cadeau QUIZZ DE STYLE

Découvrez le véritable curseur de votre aisance stylistique et recevez gratuitement mes premiers conseils personnalisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This