Révélateur d'identité par un rayonnement de l'image de soi

Charisme

femme-fatale-cigare-Mademoiselle-M

S’habiller façon « femme fatale » pour une soirée en amoureux

Le charisme : une mystérieuse alchimie - Première Impression

Le charisme : une mystérieuse alchimie

Il y a une part de mystère, voire de divin, dans le charisme. Mais cela ne signifie pas pour autant qu'on ne peut pas progresser et apprendre à devenir un leader. Plus qu'un simple jeu de séduction ou d'autorité, le charisme est une force qui découle de nombreuses qualités humaines où chacun peut progresser. Hommes ou femmes, connus ou inconnus, les personnes dotées de charisme se retrouvent partout : au travail, dans le sport, la politique, dans le monde associatif ou à la tête des PME. On sait que sous le charme, les gens travaillent davantage, sont plus créatifs et moins souvent malades.
De quoi s'agit-il au juste ?

Rencontre avec Judyth, ma mère spirituelle

S’il est une personne qui m’a bien guidée et surtout inspirée aux débuts de mon parcours professionnel, c'est bien celle que je prénomme "ma mère spirituelle". Et il s’agit de Judyth Halpin. Judyth est la fondatrice de First Impressions, société soeur anglaise de Première Impression. Judyth a créé la méthode directionnelle d’analyse des couleurs et est l’une des figures de proue du conseil en image au moment de son introduction et développement en Europe dans les années ‘80-90.

J’ai rencontré Judyth la première fois au début de l’année 1993, lors d’un premier entretien à Cambridge. Je visitais alors son école en vue de m’inscrire à la formation de conseil en image. Dès l’instant où j’ai vu Judyth, je fus impressionnée. Subjuguée par la personne : sa beauté, sa classe, sa dignité, sa présence, son charisme. Elle fut du reste très étonnée de me voir si jeune alors (29 ans) s’intéresser au conseil en image. A ses débuts, le conseil en image attirait en effet des femmes ayant une certaine expérience de vie - disons la quarantaine... Ainsi, pour la petite histoire, je fus la plus jeune consultante qu’ils n’aient alors jamais formée.