Révélateur d'identité par un rayonnement de l'image de soi

Belle à tout âge

Comment bien réussir son premier rendez-vous - Mademoiselle M

Comment bien réussir son premier rendez-vous ?

modeler-sa-silhouette-Mademoiselle-Mmodeler-sa-silhouette-Mademoiselle-M

Modeler sa silhouette grâce à 8 exercices de base

Aujourd’hui, nous allons voir ensemble 8 exercices à connaître (et à faire ;)) pour modeler votre silhouette. Mais tout d’abord, je tenais à remercier Myriam de m’accueillir sur son merveilleux blog pour y partager mes conseils. Une brève présentation : Je suis Christina, et depuis plusieurs années j’accompagne à travers mon blog FeelShaped.com les femmes souhaitant sculpter leur corps et se raffermir. Je donne donc des conseils complémentaires à ceux que Myriam partage sur son blog. La façon dont vous vous habillez - que ce soit pour les femmes ou pour les hommes - est capitale et peut tout changer dans la façon dont les gens vous perçoivent ainsi que dans votre allure.
Dentelle by Mademoiselle M

Femme, féminine et féministe

Se faire belle sans être critiquée ni harcelée est une liberté offerte entre autre par le conseil en image, et devrait être un droit de la femme.

Récemment, j’ai eu la chance d’assister à une conférence animée par une « femme-femme », Kaouthar Darmoni, fondatrice de Feminine Capital & Goddess Dance et professeur en genre à l’université d’Amsterdam. La semaine dernière, le Elle Magazine met sous mes yeux un article intitulé « féminine et féministe »! Interpelée par ces deux « signaux », j'ai décidé de partager avec vous dans cet article, ma joie et mon soulagement qui se résume finalement à cette phrase de Madame Marie du Deffand :

« Les femmes ne sont jamais plus fortes que quand elles s’arment de leurs faiblesses. ».

Comme le disait fort bien notre belle tunisienne :

toute femme doit pouvoir s'habiller comme elle veut dans l'espace public, en mini jupe ou voilée, sans se faire agresser. Et en cas d'agression, la responsabilité ne doit pas être imputée à la victime.

Rousse en train de se mettre du mascara by Mademoiselle M

Futile, le maquillage ?

Mmmm... Pas lorsqu’il est considéré comme un moyen de se sublimer ou de se réconcilier avec son image. Le maquillage laisse en tous cas rarement indifférent : de la femme qui le «craint», soit parce qu’elle ne «sait» pas, soit parce qu’elle perçoit les effets néfastes sur la peau, soit parce qu’elle fait l’amalgame avec les grimages outranciers et donc de mauvais goût... à celle ne «sortant pas sans», en passant par celle qui le prend comme un jeu, ou bien encore celle le qualifiant de «cache-misère». Vous vous reconnaissez sûrement dans l’un ou l’autre de ces profils... Peu importe la manière, pourvu qu’il y ait le plaisir… et la bonne intention...

Femme mature visage miroir by Mademoiselle M

Se faire belle

Se faire belle, à quoi ça sert ? Que ce soit le temps d'une célébration ou tous les jours, version sexy ou version nature, il y a dans cette quête d'un soi transcendé, des désirs plus ou moins avouables et plus ou moins conscients. Ce qui est sûr, et tous les sondages, tous les experts sont unanimes : nous oscillons entre acceptation et rejet de soi ; nous désirons être nous-mêmes, mais sommes prêtes à tout, surtout nous les femmes, pour effacer quelques kilos ou quelques rides.

Que recèle cette ambivalence ?

Le regard sur soi

Et vous, comment vous regardez-vous ? Son regard sur soi est déterminant...

Haine, complicité, coup d’oeil pratique, amour, observation clinique ? Pourquoi tant de femmes utilisent-elles le miroir comme un instrument de torture ? Notre image devrait être une source de bien-être, un allié complice de jeu, de vie et d’amour et non une addiction ou un terrain de souffrance...

50 ans business by Mademoiselle M

Arrêtez de vous faire des cheveux blancs !

Cela fait la quatrième cliente qui ce mois-ci en consultation, me pose la question des cheveux blancs / gris - ou pas ? Lorsque le verdict du miroir est impitoyable et que, les cheveux gris ont pris leurs quartiers par filaments ou par touffes plus ou moins esthétiques et de plus en plus difficiles à maîtriser, la question devient assez incontournable : les garder ou pas ? Est-ce que je laisse s'installer une chevelure argentée à la Line Renaud, type signe "extérieur de richesse", parce que c'est la nature et que cela me plaît, ou bien je fonce illico faire une teinture, pour couvrir ce gris qui fait tache dans une époque qui traque les rides et tout ce qui fait "ne fait pas jeune" ?
Résolution black souriante by Mademoiselle M

Bien dans son corps, bien dans sa tête par le sport

S'il est une chose qui contribue à développer et renforcer notre assurance, c'est bien le sport. Toutes les "stars" le pratiquent, et les hommes le savent peut-être plus encore que les femmes...
29% des femmes pensent que la confiance en soi est la principale qualité renforçant la féminité, devant la beauté (10%), pourtant seulement 21% des femmes déclarent avoir confiance en elles - tandis que 44% émettent le désir d’en avoir plus*.
Coiffure avant Christine 1 by Mademoiselle M

Une coiffure comme une parure… (Episode 5 / 7)

Cette fois-ci, les choses sérieuses, mais alors vraiment sérieuses, commencent. Aglagla. Oui, il fait franchement froid dehors, mais mon tremblement est plutôt intérieur. D’ailleurs, ma peur se traduit par une légère difficulté à trouver le salon de coiffure. Mais-c’est-où ? L’espace d’un instant, j’ai envie de renoncer. De toute manière je ne trouve pas, là. Et si je rentrais chez moi ? Désolée, Myriam, ton salon de coiffure est in-trou-va-ble ! Ma mauvaise foi est parfois immense… A force d’avancer enrobée d’un petit nuage noir, je ne vois pas tout de suite que je suis plantée devant le salon ! Zut, plus aucune excuse ! D’autant que je sens avant de le voir le regard malicieux de Myriam qui m’attend, gracieusement assise dans un fauteuil du salon.
Garde-robe ingérable by Mademoiselle M

Rien à se mettre

"Je n'ai rien à m'être" !!!

Quelle femme n’a pas connu l’angoisse du placard « vide » ? Tous ces vêtements qui paraissent vieux, laids, inadaptés… Simple coquetterie ? Trop facile, bien sûr. La question du "rien à se mettre" touche tous les âges et toutes les couches sociales. Si le problème semble universel, c’est parce qu’il renvoie à des aspects fondamentaux de la construction de la féminité, qui passe bien sûr par le corps et sa représentation. Car l’angoisse du placard touche plus particulièrement les femmes, dont l’association séduction et beauté se transmet de génération en génération. Cette situation est néanmoins en passe de changer, avec la préoccupation grandissante des hommes pour leur aspect physique.
  • 1
  • 2